Accueil AtouStyles
-  L E X I Q U E  -
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

     - Cablé: passementerie décorative obtenue par torsade de plusieurs brins. Ressemble à une corde en coton, en laine ou en soie.
     La grosseur est variable selon son utilisation pour le siège, le rideau ou la literie. Il s'emploie aussi comme embrasse ou sert de
     rampe pour escalier.

     - Calibre: morceau de papier ou de carton découpé selon une fome précise permettant de reproduire une garniture ou de couper
     des morceaux d'étoffes identiques. Le calibre permet l'exécution d'une tapisserie à une dimension donnée, ou de découper une peau
     avant la couverture.

     - Cantonnière: ensemble des "pentes" et du bandeau en un seul morceau composant un décor fixe. Les pentes peuvent être      retenues par des embrasses.

     - Capiton: au début du XVIII ème siècle, bourre de soie servant au boutonnage des coussins ou des garnitures. Au milieu du XIX      ème siècle désigne une garniture exécutée en crin animal agrémentée de creux et de reliefs maintenus par une répartition de boutons.

     - Carder: action de démêler le crin. Pour lui conserver ses qualités il est cardé à la main.

     - Cardeuse: machine à "ouvrir le crin" en vrac ou la laine. Machine à tambour ou à disque. Les anciennes cardes, planches      hérissées de pointes que l'on tenait dans les mains, sont devenues cardeuses à balancier.

     - Carre: angle de la ceinture d'un siège (abattre la carre correspond à faire un chanfrein). La carre d'un bourreletest l'emplacement
     ou se pose le passepoil.

     - Carrelet: grande aiguille du tapissier servant au piquage (droit, courbe, demi-courbe ou double pointe).

     - Ceinture: ensemble des traverses reliant les pieds et les montantsdu dossier sur lesquelles reposent la garniture. Les formes de      ceintures sont variées.

     - Chanfrein: emplacement fait à la rape sur le dessus de la ceinture ou vient reposer la tête de la semence au moment du rabattage      de la garniture.

     - Charge: quantité de crin disposée sur le siège pour former la garniture.

     - Châssis: cadre de bois mobile placé en feuillure sur la ceinture. Il existe aussi des châssis fixes de dossier.

     - Ciel de lit: châssis disposé au dessus d'un lit, d'un trône, etc., d'ou descendent les décors: les rideaux et les draperies y sont      fixés. L'intérieur du ciel de lit reçoit souvent un plissé soleil.

     - Cloison: séparation ménagée à l'intérieur d'un coussin pour éviter le déplacement du duvet.

     - Clou décoratif: clous dont les têtes ont des formes variées, servant à la finition des sièges.

     - Cloutage: action d'enfoncer les clous décoratifs.

     - Confident: siège en forme de S à deux places, pour la conversation, dont l'origine remonte au XVIII ème; très en vogue sous      Napoléon III.

     - Console d'accoudoir: montant soutenant les bras soit en prolongement des pieds de devant, soit assemblé au-dessus de la      ceinture sur la traverse de côté.

     - Contrefond: tissu uni assorti au fond d'une étoffe à motifs, posé dans les parties du siège les moins visibles.

     - Contresens: emploi d'une étoffe dans un sens inverse à celui du sens de chaîne soit pour éviter les coutures, soit pour donner
     un reflet différent dans le cas de certaines étoffes.

     - Contretoile: toile forte en principe tendue pour renforcer les parties sans garnitures recevant une étoffe (accotoir ou dossier      extérieur).

     - Courtine: appellation ancienne du rideau servant au décor des fenêtres ou des lits à baldaquin.

     - Coutil: tissu de coton appelé vulgairement "toile à matelas" à rayures ou à motifs utilisé à la couverture de la liteire.

     - Coton: cette matière première a l'avantage d'être trés souple et d'un prix abordable. Les étoffes que l'on tisse avec le coton sont      nombreuses: la toile blanche, les cretonnes ,les satins, les velours, etc. D'autres matières en sont extraites: le molleton, la finette;      certaines servent pour la couverture de sièges (ouate, molleton), d'autres pour doubler les rideaux (molleton, finette) afin de leur
     donner un meilleur tombant, et renforcer leur rôle d'isolant. La ouate qui est le déchet du coton, donne le moelleux sous la couverture.      Elle est grise ou blanche. La toile à carreaux s'utilise pour les entoilages des sièges. C'est une cotonnade ainsi que le jaconas qui
     est une toile servant à la finition et à cacher les sangles sous le fond du siège.

     - Couture à l'anglaise: couture invisible faite sur l'envers des étoffes (à la main ou à la machine).

     - Couverture: étoffe posée sur l'ensemble des garnitures formant le siège et lui donnant son aspect définitif.

     - Cranter: donner des petits coups de ciseaux sur une lisière ou une couture qui tire. Libérer une étoffe dans les cintres pour
     quelle se mette en forme ou résorber un excédent de tissu.

     - Crin: a) animal: prélevé sur la queue ou la crinière des chevaux. Il est torsadé pour donner sa nervosité. Il apporte beaucoup de      souplesse aux garnitures c'est pourquoi il est employé pour la garniture capitonnée.;
                  b) végétal: fibre provenant de l'alfa ou des feuilles de palmier nain. Le crin végétal est livré en balles, cardé, ou en corde,
     en diverses qualités.

     - Crosse: partie arrondie à l'avant de la manchette ou d'un dossier, à bois recouvert.

     - Cuvette: garniture en creux; les bords (bourrelets) sont plus élevés que le centre. Utilisée pour retenir un coussin ou un mateles
     et pour donner plus de résistance sur les bords et retenir le crin le long du bourrelet dans une garniture capitonnée.





Retour
en haut de la page

- AtouStyles -
36 Bis Av. Robert Gourdon- 30600 Vauvert - Gard - Languedoc Roussillon - - - Tél: 06.13.21.87.57 - Email: severine@atoustyles.fr
Copyright 2014 - Mentions Légales - Liens utiles